Article(s) de la section ‘Les retraites’

Augmentation de la retraite du combattant et des pensions de guerre

COMMISSION DES DROITS

Nos réf : AC/CB/2157

 

Paris, le 01/09/2020

Un arrêté du 28 août 2020, paru au JO du 1er septembre 2020, fixe la valeur du point d’indice régissant le montant de la retraite du combattant, la valeur des pensions militaires d’invalidité et le plafond de la rente mutualiste ancien combattant :

 

  • à 14,57 euros à compter du 1er janvier 2019,
  • à 14,68 euros à compter du 1er janvier

Par conséquent, le montant de la retraite du combattant s’élèvera donc annuellement à 763,36 euros au lieu de 757,64 euros (soit 381,68 euros par échéance semestrielle).

Le rattrapage des arrérages de retard se fera lors du versement de la prochaine échéance.

IMPORTANT

Pour percevoir la retraite du combattant, il faut être titulaire de la carte du combattant. Celle- ci doit être demandée par les intéressés aux services départementaux compétents, et son obtention répond à certains critères précis.

Les titulaires de la carte du combattant ou du Titre de Reconnaissance de la Nation peuvent se constituer une rente mutualiste (RMC).

Cette rente est non imposable, subventionnée par l’Etat, et bénéfice chaque année de majorations légales.

Les versements constitutifs de la RMS sont déductibles du revenu imposable. Le capital ainsi constitué peut être reversé à la personne désignée.

Augmentation des retraites

Elles ont été créditées hier, en principe, elles intégrent une hausse de 0.3% pour la majorité d’entre nous mais si cette revalorisation paraît plus importante, elle relève d’une modification des tranches d’imposition qui entraine de facto une retenu à la source inférieure à celle de 2019.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, je vous rappelle que depuis Décembre vous avez la possibilité de créer votre compte sur le site https://www.ensap.gouv et ainsi avoir accès à vos bulletins de pension lesquels seront mis sur votre compte dans quelques jours. Ce site est valable pour tous les fonctionnaires d’Etat

Pension de réversion.

Comment se passe la constitution d’un dossier de réversion ?
Selon l’administration tout se passe toujours très bien, sauf que pour chaque dossier il s’agit d’un parcours de vie dont chaque cas est différent.
Des adhérents U.N.R.P. viennent vers nous afin de les aider en conseils et la constitution de leur dossier , en ce qui me concerne j’essaye de me spécialiser dans ce domaine des droits aux personnes après bien sûr et en avoir accompli les DEVOIRS je remarque aujourd’hui que lorsque le décès arrive il y a des formalités de plus en plus nombreuses et des décisions à prendre pour l’obtention de la pension de réversion vous allez vous heurter à une administration sourde est souvent absente en matière de renseignements précis ou simplement d’accueil.
Les cas les plus fréquents, réversion après remariage avec un fonctionnaire ou non avec un enfant handicapé, réversion à 60 % du titulaire c’est-à-dire 50 % plus 10 %.
En ce qui concerne l’administration de la police, c’est la coupure sèche, vous êtes envoyés sur le service des pensions à Limoges, la réception et l’accueil des fonctionnaires missionnés pour ce travail n’est absolument pas au niveau attendu pour les personnes en situation de désespoir de détresse, en attente d’une aide.
Encore beaucoup à faire dans ce domaine comme dans tant d’autres

Jean-François SIMETTE,

28 requêtes. 0,188 secondes.