Des assaillants et des assauts

Les médias utilisent depuis ce week-end le terme d’assaillant pour qualifier les six crimes de Mickaël HARPON, qui ont provoqué quatre décès.

– Un assaillant est celui qui participe à un assaut.

Un assaut est une technique stratégique consistant à attaquer une position afin d’emporter de force celle-ci.

Dans ce cas, je vois mal cet adjoint administratif agir avec stratégie. La Préfecture de Police une position ? Oui, mais plus symboliquement dans sa tête, car lui tout seul ne prendra jamais l’ensemble du site…

Imaginons un postier tuant ses deux collègues en train de trier des lettres en les égorgeant, puis tuant une collègue montant l’escalier pour les aider.

Lorsque HARPON arrive au bureau de poste en rez de chaussée, il tue la jeune femme du guichet. Qui parlera d’assaillant ?

Donc, en aucun cas HARPON a pu envisager d’emporter le lieu, mais a simplement utilisé la force pour tuer dans le cadre d’une conception lui accordant le paradis.

Nos politiques sont encore dans le déni. Cet homme flic ou pas, est un terroriste. Il faut en finir avec des termes timidi-mous cachant des réalités …

Pour cette affaire, avoir caché initialement qu’une des victimes avait été égorgée, ce dont beaucoup de personnes se sont doutées, est un mensonge grave et ridicule, car la réalité ne pouvait qu’éclater.

Il est fautif de masquer la vérité, aussi gênante soit-elle !

                            Dominique BAGUET

Les commentaires sont fermés.

23 requêtes. 0,192 secondes.