Archive pour août 2019

Escapade alsacienne en octobre

Chers(ères) amis(es),

Le congrès national dont l’UNRP 54-88 avait en charge l’organisation étant maintenant terminé, nous avons le plaisir de vous proposer une escapade alsacienne. Et pas n’importe laquelle ! Beaucoup d’entre nous ont déjà visité des caves mais qui peut dire qu’ils ont appris comment était fait le vin ? Alors, montons dans l’autocar en direction de Soultzmatt où les époux BRUN nous accueilleront toute la matinée dans leur superbe propriété viticole. À l’issue d’une dégustation, nous nous rendrons au Paradis des Sources pour assister à un déjeuner-spectacle cabaret. Le départ étant programmé à 16h30, cela devrait laisser un peu de temps aux participants pour faire quelques pas de danse…

Télécharger le détail et les conditions d’inscription

Violences policières

Avec l’invective d’inciter les policiers à se suicider, il serait bien que la Police disparaisse 24H00 pour voir ce que cela pourrait donner…

Que le terrorisme, ce que nous ne souhaitons pas, revienne, et les choses rentreront  dans l’ordre rapidement. Il s’agit des mêmes policiers…

Sur LCI, un intervenant  de presse écrite se demandait pourquoi un policier avait utilisé son arme à feu contre un SDF ne portant qu’un couteau…

Il n’a visiblement jamais eu en face de lui un homme déchaîné et armé d’un couteau pour sortir une telle ânerie. Il a parlé de disproportion entre les deux armes. Le voilà en plus compétent comme un juge d’instruction au sujet de la légitime défense. Un « sachant tout ».

Une foultitude d’experts sur nos écrans éblouit le téléspectateur : en sécurité, en économie, en socio-politique, en burn out, en sports, etc…

Mais lui a-t-il vu une seule fois ce que donnent des coups de couteau, un seul pouvant tuer ?

Il évoque alors des techniques de combat à mains nues. Il a trop vu de films avec Bruce Lee. Quand des vies sont en jeu, le baratin sur un plateau télé est bien plus facile.

Un flic n’est pas toujours du RAID ou du GIPN. Sinon, cela se saurait.

L’UNRP -Union Nationale des Retraités de la Police – de Meurthe et Moselle et des Vosges par son bureau, se montre totalement solidaire des policiers mis en cause, sans savoir l’origine de leur intervention en n’utilisant qu’une partie de film pour critiquer sans savoir la réalité de l’enchaînement des événements antérieurs.

Un policier jette du lacrymogène sur des manifestants, on oublie de montrer leurs jets d’acides, de cocktails molotov, d’essence, de boulons, de fumigènes, de pavés.

Serge LEFEVRE de SGP FO a évoqué pouvoir demander aux policiers de rester dans leur bureau.

Avec 18 136 policiers et gendarmes blessés  en 2017, soit 600 de plus qu’en 2016, avec 361 maires frappés et 178 outragés en 2018, 46 suicides de policiers depuis le 1° janvier, où allons-nous ainsi ?

                     LE BUREAU UNRP 54 ET 88

23 requêtes. 0,361 secondes.