Archive pour juin 2019

DES SUICIDES ET DES VIOLENCES.

Depuis le début de l’année 2019, 33 suicides de Policiers sont enregistrés.

Si ce taux actuel reste le même, cela pourrait faire 68 à 70 suicides pour l’année pleine, soit un nombre jamais atteint pour la Police. On pourrait préparer un article sur le sujet à paraître en décembre.

Le terrorisme et les gilets jaunes  peuvent expliquer ce doublement. Mais selon certains magistrats, ce sont aussi les menaces et insultes subies par eux en audience, mais surtout envers les policiers de manière quotidienne, qui sont parfois banalisées et portent atteinte à l’autorité judiciaire.

Le cas de l’agression violente d’une présidente de cour d’Assises  des Yvelines chez elle par deux faux livreurs,  démontre ce risque jusque chez soi, ce qui change gravement la vie familiale. Le domicile n’est plus un havre de Paix. Au point que beaucoup de policiers choisissent de demeurer très loin de leur service, malgré fatigues et frais supplémentaires, pour protéger leurs enfants et épouse. Cela a été démontré aussi avec l’assassinat terroriste devant leurs enfants, d’un couple de policiers rentrant chez eux…

Mais aussi et surtout parce que l’ambiance n’est plus aussi bonne au travail, la solidarité moins vive que du temps des Anciens.

Le DGPN Morvan  a répercuté ce souci et on  peut en sourire, mais il a malheureusement raison ! Il faut recréer car cela manque, des pauses conviviales. Nous les anciens  savions le faire sans regarder nos montres. Lire la suite de cette entrée »

La colère de Dominique

M.BAGUET Dominique                                                                                                          Le 11 Mai 

                     A INTERIALE,

Allez savoir pourquoi, en envoyant mon courrier, je savais par avance que cela n’irait pas…

Pour faire suite à votre lettre du 4 juin me demandant de fournir la facture détaillée avec la nature et les montants des actes relatifs à l’opération de prothèse d’épaule inversée réalisée le 16 mai à la Clinique de Gentilly de NANCY, je ne comprends pas ce besoin, le chirurgien ( Dr Rio) et l’anesthésiste (Dr Fourière)  vous ayant transmis ces documents pour se faire payer directement après de vous…y compris les documents annexes à leur geste.(laboratoires, Etc…). Alors pourquoi me les demander ?

Je vous ai transmis ce que m’a remis la clinique, dont deux fiches techniques qui me semblent éloquentes quant à l’opération et les matériels usités et ses prix avec les références des matériels chirurgicaux.

Pas de personne citée sur votre courrier pour être référente sur le dossier; pas de numéro de dossier. Bravo pour le lien personnalisé  avec l’adhérent…

Pas d’envoi de la demande par mail, alors que jusqu’à présent, il en a été ainsi d’échanger par simple  email…Et ce  courrier au tarif « lent »… On a bien le temps !

Cette mutuelle semble avoir perdu son âme. Il est vrai que j’ai connu la mutuelle de NANCY, performante, humaniste, avec MM Klopp, Convard, Laurant, Barth. .. regretté à jamais ! Oui, une autre époque qui fait peur aux Anciens que nous sommes et devenons chaque année un peu plus.

Je souhaitais prendre des garanties avec Intériale pour nos obsèques et notre fin de vie, je verrai ailleurs avec Malakoff Médéric, que vous pouvez  utilement copier à plusieurs points de vue dont les réunions de prévention et information…

Après une opération, on attend de l’aide, pas des ennuis inutiles. Mais cela n’est pas votre souci majeur visiblement . ..

Je ne peux donc pas vous remercier. Dommage.

Dominique BAGUET

 

 

 

 

Les actes périlleux

DE LA RESPONSABILITE DE SES ACTES PERILLEUX

Depuis des décennies, nous sommes offusqués par la mort de secouristes en montagne partis sauver des vacanciers imprudents, partis peu habillés ou en tongs en haute montagne ou skiant en zone interdite signalée …A priori, la participation financière aux secours serait alors engagée; on demande à voir la réalité…

Après les deux marsouins tués au Burkina Fasso pour libérer, par un assaut armé rapide,  des otages partis  en zone dangereuse et prisonniers de terroristes, (ou du moins zone signalée en « orange » devenue entre-temps après leur arrivée sur place en « rouge « ), le questionnement sur le fait de secourir des personnes prenant des risques personnels  inconsidérés se pose, mais avec une gêne évidente.

Evidemment, des militaires de métier obéissent, et il n’est pas question de trop laisser parler que ces deux morts auraient pu être évitées. Pourtant…

Il en va de même pour les trois sauveteurs bénévoles des Sables d’Olonnes morts noyés en tentant de porter secours à un bateau de pêcheur parti malgré l’annonce d’une météo défavorable : ce pêcheur était accompagné d’ami d’enfance de l’un  des sauveteurs bénévoles de la SNSM. Le maire de la commune, M.MOREAU, n’a pas caché son étonnement de la prise de risque…

Peut-être cette amitié a-t-elle comptée dans le départ du sauvetage malgré la forte tempête ? Pourquoi partir à 7, alors qu’à priori l’embarcation de sauvetage est prévue pour 4 sauveteurs ? Lire la suite de cette entrée »

20 requêtes. 0,201 secondes.