Les inquiétudes des retraités de la police

Une centaine d’adhérents de l’Union nationale des retraités de la police des Vosges et de Meurthe-et-Moselle se sont retrouvés au château du Charmois pour l’assemblée générale annuelle de l’association. Après le mot d’accueil du président Jean-François Simette, les anciens collègues ont observé une minute de silence en hommage aux disparus cités un par un par le vice-président Dominique Baguet. Des échanges sur l’actualité sociale et politique ont montré les préoccupations quant à la réversion des pensions aux veuves, l’absence d’indexation des pensions sur le coût de la vie, les difficultés pour payer les maisons de retraite, l’oubli des personnes âgées, les suicides liés à la solitude et au manque de moyens financiers.

Le président a transmis le message du bureau national qu’il représente en tant que membre du conseil national. Les comptes rendus des activités et du bilan comptable du trésorier Alain Munier ont été adoptés à l’unanimité.

Le secrétaire Patrick Rateau a parlé du blog et des projets à venir notamment du congrès national du mois de mai à Pont-à-Mousson.

Alain de Golmard, vice-président pour les Vosges a évoqué ses activités. La question des mutuelles a alimenté les débats en présence de deux représentants d’Intériale puis Michel Simon a conclu la séance pour l’UNSA retraités.

Le congrès national se tiendra en mai à Pont-à-Mousson.

 

Les commentaires sont fermés.

26 requêtes. 0,175 secondes.