Archive pour octobre 2018

UN NOUVEAU MONDE A L’ENVERS…

Il y a encore seulement quelques mois, cela remontant à moult années, il fallait acheter un véhicule à moteur diesel, car ceux à essence étaient bien moins écologiques et pollueurs …

D’ailleurs ces voitures diesel coûtaient plus cher; combien d’entre nous ont alors ajouté au prix d’une voiture à essence pour acheter le bijou de la bagnole diesel qui préserve nos espaces verts…

Patatraque, c’est devenu l’inverse. Les imbéciles de diésélistes qui polluaient sans le savoir méritent d’être punis.

Le gouvernement augmente alors le prix du gas-oil, et celui de l’essence.

Na, tous punis! Là, j’ai pas tout bien suivi… Peut-être y-a-t-il un moteur à eau et qu’on me l’a pas dit ?

Globalement, tout cela n’est pas très clair comme l’eau de roche, et va dans le sens d’une écologie « punitive »; on n’incite pas, on réprime, même s’il n’y a pas de faute de la population qui a fait comme on lui disait. (Comme quoi, faut pas toujours écouter les conseils…)

 C’est aussi la preuve que la base de cette augmentation récente, sans compter celle à venir, n’est pas la transition écologique ou une future révolution verte, car autrement on pouvait aussi aller vers le bas, baisser le prix de l’essence pour le rendre attractif tout en maintenant celui du G.O.

Sauf qu’à force, le conducteur devient un peu chèvre ou cheval-vapeur ; diesel ou essence, là est la question…

Shakespeare est dépassé, atomisé.

Mais personne n’est bien certain de l’avenir.

Achetez hybride : alors là, on casse plusieurs tirelires dont celles des enfants !

Voire mieux ; achetez tout électrique; oui, mais voilà, on ne peut faire que 100 km – 400 avec des prototypes – et y a pas de prises pour charger, sauf à en installer une chez soi – et ça coûte bonbon.

Conclusion : on a donc le choix entre cher et très cher.

J’ai le sentiment que les français en ont assez de cette grimpette des prix, avec des excuses un peu bidon – d’essence 

Cela n’engage que moi, mais comme quelques autres automobilistes, j’ai mis mon gilet jaune sur mon tableau de bord parce que je vois rouge. Tout ça à cause des verts.

Et le 17, pour économiser mon essence, je roulerai à 30 à l’heure ; mais j’ai peur que cela devienne la nouvelle limite de vitesse des départementales.

Allez savoir  avec de tels experts…

Bonne semaine quand même.

Dominique Baquet,

JOURNEE SHOPPING A ZWEIBRUCKEN

C’est à 48 que nous avons pris la route le 28 septembre en tout début de matinée pour rejoindre Zweibrucken, le «Troyes allemand» où un soleil radieux et une température avoisinant les 20° nous accueillaient aux alentours de 10h15.
Sitôt descendue du bus, la petite troupe, comportant tout de même 12 représentants de la gente masculine, s’éparpillait dans les allées de ce grand centre outlet. Pas de temps à perdre pour dénicher les bonnes affaires dans les quelques 120 boutiques. Certains commerçants, bien sympathiques, nous ont accordé une réduction supplémentaire de 20 % bien que nous ne disposions pas de la carte «client fashion week».
Beaucoup d’entre nous ont profité de cette météo très favorable pour déjeuner en terrasse. Et, sitôt les estomacs rassasiés, la meilleure façon de perdre quelques calories n’était-elle pas de se remettre en marche à la recherche de nouvelles bonnes affaires…
Avec l’accord des participants, nous avons repris l’autocar à 17h00, fatigués et les mains encombrées de nombreux paquets, pour regagner Nancy dans une excellente ambiance.
A renouveler, à la demande d’un grand nombre de participants.

Patrick RATEAU,

La photo de ce centre commercial

Réunion annuelle dans les Vosges

L’UNRP 54 et 88 sont regroupées depuis de longues années, Alain de GOLMARD dirigeant et manageant les adhèrents des Vosges, ce beau département à l’air pur, mais ayant perdu énormément d’emplois dans le textile et même dans le bois.

Beaucoup des gens de Meurthe et Moselle proviennent des Vosges ou ont des ancêtres vosgiens ; c’est mon cas, mon père étant vosgien avec quelques ancêtres alsaciens.

Ainsi, comme chaque année, puisque l’Assemblée Générale se passe près de NANCY pour les deux départements, une réunion d’information est réalisée à la Foire Expo d’EPINAL, lieu central pour le 88,  avec déjeuner sur place.

Jean-François SIMETTE est venu de NANCY avec  Patrick RATEAU, secrétaire, Alain MUNIER, trésorier et autres amis comme Luc SCHMIDLIN.

Dominique PEZETTA est venu accompagné d’Alain LAMBLÉ, président de l’UNPRG 88, soit notre équivalent pour la Gendarmerie.

Comme le relate très bien l’article de presse local, les retraités sont devenus les MALtraités !

Le mécontentement des retraités est général, la Police n’y échappe pas;

Le futur Congrès National de Pont-à-Mousson en mai a été évoqué;

Les gosiers étant bien secs après les échanges de toutes sortes, l’apéritif a introduit judicieusement le déjeuner pris par presque tout le monde.

Et les échanges ont repris de plus belle, avec les souvenirs du bon temps passé et les copains disparus.

 

Ce qu’en dit la presse

18 requêtes. 0,163 secondes.