Archive pour juillet 2018

AACRMI

Les Anciens Combattants et Résistants du Ministère de l’Intérieur  forment une association (A.A.C.R.M.I.) dont les adhérents sont des policiers et des personnels de préfecture qui ont  participé à la seconde guerre mondiale, pour quelques grands Anciens, mais aussi ceux des conflits d’Indochine, d’Algérie ou des OP.EX.(opérations extérieures menées par la France).

L’association compte en outre des personnes susceptibles d’aider le mouvement ; ainsi sont devenus  membres du C.A. Jean-François SIMETTE et Dominique BAGUET, Alain VALETTE étant secrétaire au même titre depuis quelques années  et membre du COSER de NANCY.

Depuis un an, notre Ami Guy MOUROT, membre du bureau de l’UNRP 54 & 88, a laissé sa place pour des raisons d’âge à Jean-Pierre PESSON, adhérent fidèle de l’UNRP ; ce changement de présidence s’est effectué en présence d’un ancien président remplacé par Guy, M. Jacques LAURENT.

Pour ce faire, est venu à l’A.G.  de 2017, qui s’est déroulée  à la CRS 39 de Jarville, M. Jean-Paul BLACHET, président national de l’AACRMI et ancien directeur général de la Police nationale.

Dans une bonne ambiance de travail, la dernière A.G. s’est déroulée à la même adresse, le 26 mai 2018 :  les hommages à nos anciens combattants sont ainsi assurés chaque année, d’autant que l’association a son porte-drapeau dévoué . Et la mémoire transmise à la jeunesse…

Le COSER finance la gerbe de l’AACRMI lors de la remise annuelle des médailles de la Police début mai.

 

Dominique BAGUET

Vice-Président U.N.R.P. 54-88

Remises de médailles

Président 54 des médaillés de Jeunesse et Sports et de l’Engagement associatif (JSEA), Dominique BAGUET a eu le grand plaisir de faire reconnaître les mérites de deux commandants honoraires, Jean-Pierre PESSON (échelon bronze) et Guy DELAITRE (échelon or, 5 chaque année pour le département…) en présence du président, Jean-François SIMETTE.

Jean-Pierre, ancien de la PJ de NANCY, après des années de responsabilité à l’Orphelinat mutualiste, est devenu président des Anciens Combattants du Ministère de l’Intérieur 54, 55 et 88, succédant à notre ami Guy MOUROT (membre du bureau actuel chargé des Anciens Combattants) et président de l’association de la Résistance et de la Déportation.

Il est également président de l’association des déportés et internés, son père ayant été déporté au terrible camp du STRUTHOF en Alsace, puis dirigé sur un camp allemand dont il survivra.

Avec son frère, ils écriront le livre des souvenirs de leur papa, ouvrage qui se lit facilement que l’on croit vivre soi-même ce que leur père  raconte… Quel bel hommage qu’un tel ouvrage  par les deux fils !

Enfin, « JPP » pour les intimes, est l’organisateur du prix de la résistance qui, chaque année, récompense les élèves de collèges et lycées du département ayant écrit une dissertation sur un sujet relatif à la déportation ou à la résistance. Il y en a eu 920 cette année… La remise s’effectue dans les grands salons de la mairie de NANCY en présence de monsieur le préfet, de la rectrice et de l’inspectrice d’académie, des élus parlementaires et municipaux, des autorités militaires.

Guy DELAITRE, qui partagea sa carrière entre PJ et Sécurité Publique, est du même tonneau des bénévoles au grand cœur fortement engagés comme Jean-Pierre ; il participa étroitement à la création d’une maison accueillant les familles d’enfants  pour soigner des cancers à l’hôpital des Enfants du CHU de NANCY BRABOIS à Vandoeuvre-les-Nancy, et continue avec la belle équipe  de l’AREMIG, à œuvrer pour la gestion et l’animation de cet établissement qui a doublé le nombre de chambres passé de 12  à 24 récemment…

Car des familles viennent de loin pour assister leur enfant malade, parfois même d’Outre-Mer et pour une durée souvent de plusieurs mois …

Cette création est une aide forte dans le désarroi des familles dont un fils ou une fille est atteinte d’un cancer. Les soucis sont assez lourds pour ne pas ajouter ceux de l’hébergement aux familles éprouvées.

Le Préfet MAHÉ a remis leur médaille en préfecture.

Le Conseil d’administration félicite les deux collègues mis à l’honneur.

Dominique BAGUET

Vice-Président U.N.R.P. 54-88

BENALLA

Nous n’avons pas pour rôle à l’Union des Retraités de la Police, de faire de la politique, sauf si elle concerne directement notre ancien métier en le mettant en cause !
L’affaire Alexandre BENALLA pose un tas de questions aux vieux flics que nous sommes ; comment un civil, même s’il est lieutenant-colonel de la réserve civile de la Gendarmerie à 26 ans, nouveau Napoléon mais sans ses victoires, peut-il porter un brassard Police, un casque, un gilet et une arme, ayant obtenu récemment un port d’arme, être relié à Acropole ?
On peut supposer qu’il a voulu comparer être gendarme et être policier…C’est vis mes deux vies, la nouvelle émission télé !
C’est vrai que cela doit être passionnant d’être les deux en même temps… Si on l’avait laissé faire, il aurait été aussi pompier, pilote d’avion de chasse, juge d’instruction, etc…
Mais alors, qui fait quoi ? Qui a pu lui confier tout ce matériel, sur ordre de qui ? Et pour faire quoi ?

Comment peut-il donner des ordres à des commissaires de police et des commandants, avoir une voiture avec gyrophare intégré et deux tons, un chauffeur et un salaire supérieur à celui d’un ministre ?
Présenter une carte de l’Elysée à un officier de Gendarmerie et le remettant en place.
On zappe le logement de Mazarine au quai Branly et le reste éventuel… Plus puni que cela tu meurs !…
Nous sommes au début d’une affaire qui va laisser des traces.
On demande des réponses rapides, et pas dans des mois, pour savoir comment Néron a pu faire sénateur son cheval…

Dominique BAGUET
Vice Président de la section 54 et 88

.

22 requêtes. 0,175 secondes.